CHRONIQUES INTERNATIONALES - LUXE & PRESTIGE

Photo: Art Joaillier - Montre de luxe - Rolex


Rolex

Gemmologie et sertissage


L’ ART JOAILLIER DE ROLEX
Qu’il s’agisse de diamants, de saphirs, de rubis ou d’émeraudes, Rolex maîtrise l’art joaillier. Pour parer ses garde-temps des plus belles pierres précieuses, la marque dispose de son propre département de gemmologie et de sertissage. Des gemmologues s’emploient ainsi à expertiser puis à sélectionner les pierres précieuses pour ne garder que celles qui répondent aux critères de qualité les plus élevés. Les gemmes sont ensuite mises à disposition des sertisseurs, dont le métier consiste à placer et à fixer chacune d’elles de manière à en révéler l’esthétique, la couleur et l’éclat. Rolex a proposé, tout au long de son histoire, des montres serties. En les habillant de pierres précieuses, la marque confère un autre visage à ses modèles, qui conservent leur identité et leurs caractéristiques techniques en termes de fiabilité, robustesse et résistance aux champs magnétiques et aux chocs.

LA GEMMOLOGIE
Rolex sertit uniquement des gemmes naturelles de la meilleure qualité. A leur arrivée dans les ateliers, l’ensemble des pierres précieuses – diamants et pierres de couleur – passent par de rigoureux protocoles de vérification. Pour s’assurer de la qualité des pierres, en plus de leur propre expertise, les gemmologues ont à leur disposition de nombreux appareils d’analyse – parfois développés spécialement pour les besoins de la manufacture – capables de les renseigner notamment sur la composition chimique des gemmes. Les diamants sont par exemple systématiquement testés aux rayons X pour confirmer leur authenticité.

Sources de lumière
La façon dont les pierres sont taillées, soit la symétrie des facettes ainsi que leur géométrie, détermine la manière dont la lumière pénètre dans les gemmes et en ressort après s’être réfléchie dans la « culasse » – le terme qui désigne la partie inférieure de la pierre ; elle influence donc directement leur luminosité. Dans le cas des diamants, une taille bien réalisée favorise l’intensité et le nombre de reflets, qui peuvent même prendre des teintes arc-en-ciel. Résultat du travail exigeant et précis du diamantaire, la taille de chaque gemme est analysée par le laboratoire de gemmologie. La pureté concerne quant à elle l’absence d’inclusions. Rolex sélectionne, parmi les gemmes d’origine naturelle, uniquement les pierres précieuses les plus translucides. En ce qui concerne les diamants, seuls ceux répertoriés IF – Internally Flawless –, la catégorie la plus haute dans les principales échelles de classement employées en gemmologie, sont retenus.
La couleur est quant à elle toujours évaluée à l’œil nu et implique l’expérience de gemmologues chevronnés. Pour mener à bien leur travail, ces experts recourent à des pierres-étalons dûment certifiées. Les diamants que la marque utilise sont les plus incolores ; ils doivent être compris dans les classes D à G sur l’échelle du Gemological Institute of America, soit les plus élevées. Ce minutieux et rigoureux travail d’analyse réalisé selon des standards de qualité propres à la manufacture permet d’attester que toutes les gemmes serties sont uniformes et de premier choix.

LE SERTISSAGE
Une fois approuvées par les gemmologues, les pierres précieuses sont mises à disposition des sertisseurs. Ces derniers scellent, avec des gestes aussi précis que ceux des horlogers, chaque pierre une à une sur les montres. Leur métier comprend plusieurs aspects, à commencer par la collaboration avec les designers de la Division Création pour convenir, dans un subtil exercice d’équilibre entre critères esthétiques et contraintes techniques, de la couleur des gemmes et de leur agencement. Le dialogue se poursuit avec les ingénieurs en charge de l’habillage, c’est-à-dire tous les aspects de la montre non liés au mouvement proprement dit. Ensemble, ils étudient le futur emplacement des pierres pour préparer au micron près la pièce d’or ou de platine dans laquelle elles viendront se loger. Il s’agit de prévoir pour chaque pierre la quantité de métal adéquate, nécessaire à son maintien.
Patiemment, les sertisseurs s’appliquent ensuite à placer les gemmes une à une jusqu’à obtenir l’harmonie idéale des couleurs et des reflets, et atteindre le positionnement optimal – dans des tolérances de 2 centièmes de millimètre d’écart au maximum, l’équivalent de l’épaisseur d’un quart de cheveu environ. Intervient alors le geste de repousser délicatement les excédents de métal laissés autour des pierres pour les fixer. Le talent des sertisseurs s’illustre dans leur capacité à choisir le meilleur outil, trouver le bon angle et exercer un mouvement de pression avec la force juste – des gestes répétés jusqu’à près de 3000 fois sur certains cadrans entièrement sertis de diamants. Un polissage final fera ensuite briller les minuscules attaches métalliques et donnera à la montre tout son éclat.

Des techniques ancestrales
Les sertisseurs de Rolex utilisent les quatre techniques traditionnelles. Le serti « à grains », le plus fréquent, est pratiqué en particulier pour les surfaces dites « pavées », c’est-à-dire recouvertes de diamants. Ici, la pierre, toujours ronde, est maintenue par trois à cinq petites attaches en forme de boule. C’est une méthode esthétiquement proche du serti dit « à griffes », où les attaches sont plus longues et le pourtour de la pierre mieux dégagé. Avec le serti « clos », la gemme est fixée dans sa cavité par un rebord métallique repoussé sur son pourtour. Quant au serti « rail » ou « baguette », il permet d’aligner des pierres, généralement rectangulaires ou trapézoïdales, côte à côte, pour former une bande ou un anneau, sur les lunettes par exemple. Dans ce cas, une extrémité de la pierre vient se loger dans un rail, tandis que l’autre est maintenue en rabattant un peu du métal du bord, comme dans le cas du serti clos. Ce répertoire de techniques, conjugué aux efforts mis en œuvre pour ouvrager les pierres les plus somptueuses, témoigne du niveau d’exigence extrême de la marque ainsi que de sa capacité à s’entourer des meilleurs artisans et à s’équiper des outils les plus performants pour sublimer ses montres.

 
Reportages - Communiqués - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige - Chroniques internationales << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL