CHRONIQUES INTERNATIONALES - LUXE & PRESTIGE

Photo: Montres de luxe - Montre de prestige - Vacheron Constantin ©


Vacheron Constantin

Nouveau modèle Toledo 1951 : le fond et la forme


Plus qu’un exercice de style, c’est toute une époque que fait revivre le nouveau modèle Toledo 1951, qui tient avec maestria son rang de pièce emblématique au sein de la collection Historiques de Vacheron Constantin.

L’exubérance créative des années 1950
L’anecdote est gourmande et les collectionneurs l’ont tous en mémoire. En 1951, Vacheron Constantin présente une nouvelle montre de forme qui fait de son étonnant boîtier carré un remarquable atout. Le succès est immédiat. Conquis, les italiens marquent leur affection en la surnommant « cioccolatone », en référence à sa boîte dont les contours leur rappellent un célèbre bonbon au chocolat. Si cette montre à l’esthétique anticonformiste suscite un tel enthousiasme, c’est qu’elle a su prendre le pouls d’une époque effervescente. Tout au long d’une décennie marquée par la vitalité et l’optimisme, les designers de tous registres explorent de nouvelles voies, quitte à s’opposer parfois pour mieux décupler l’élan créatif. Chez Vacheron Constantin, on cultive les tendances esthétiques pour impulser une dynamique de création comme le démontre le modèle « Toledo ».

Bienvenue dans la collection Historiques
C’est dans l’esprit du devoir de transmission et de la volonté de partager sa passion qu’a été conçue la collection Historiques dont la vocation est de réinterpréter des modèles emblématiques de la Manufacture. Cette démarche permet de souligner les codes et les partis pris esthétiques de Vacheron Constantin. La collection Historiques fait ainsi revivre des designs très différents, innovants et légitimés. La montre Toledo 1951 occupe une place évidente dans cette collection. Déjà en 2003, le modèle Toledo avait été revisité et proposé avec un quantième complet. Cette année, la nouvelle montre Toledo 1951 a fait le choix de se rapprocher du modèle d’origine de 1951, une montre de forme avec un affichage trois aiguilles, tout en conservant les accents chaleureux de ce garde-temps au caractère latin.

Jeux de savoir-faire, lois de l’équilibre
Le design de la nouvelle Toledo 1951 est le fruit d’une réflexion poussée à l’extrême sur le galbe et la forme carrée, et l’art de les associer de façon aussi épurée qu’équilibrée. Un formidable travail de fond a été réalisé pour trouver les justes proportions de cette montre de forme aux courbures savamment maîtrisées. La boîte en or rose 18 carats présente trois côtés incurvés qui composent la signature du garde-temps. Ces trois niveaux entrainent un dynamisme constant de la boîte, qu’accentue encore le polissage uniforme sur les côtés et les angles ronds. Ainsi, à la façon d’un diamant taillé en facettes, la boîte capte la lumière qui rebondit sur ses courbes et ses niveaux. Zones d’ombre et d’éclat animent ce garde-temps à l’esthétique rythmée par la vivacité. La glace est légèrement galbée pour suivre la même impulsion. Dans la grande tradition des métiers d’art de Vacheron Constantin, le cadran est guilloché main en son centre. Il accueille un motif géométrique, réinterprétation du motif du modèle originel, destiné à souligner la forme de la boîte. La minuterie, délicatement perlée et creusée, dévoile discrètement le cadran en or 18 carats. Carrée, elle maintient l’attention principale sur la forme de la boîte.

Tension des lignes et figures d’optique, témoignent du souci infini apporté à la conception de ce cadran aux finitions opalin argenté. Les dimensions de la boîte, 36,4 mm x 43 mm pour 8,9 mm d’épaisseur, confèrent à ce garde-temps une présence indéniable mais sans lourdeur, et un porté particulièrement agréable. Le fond plein permet une personnalisation de la pièce, livrée sur bracelet alligator avec boucle ardillon en forme de demi-croix de Malte.

Dans le respect du nouveau Poinçon de Genève
La nouvelle montre Toledo 1951 est animée par le célèbre calibre 2460 SC, développé et manufacturé par Vacheron Constantin. Oscillant à 28'800 alternances par heure, ce calibre à remontage automatique, doté d’une masse en or 22 carats, offre une réserve de marche d’environ 40 heures. Dans la grande tradition des calibres de la Manufacture, les ponts sont découpés et anglés à la main, les flancs étirés à la lime et chaque vis minutieusement polie. Ce garde-temps répond aux nouvelles exigences du Poinçon de Genève. Instauré par le Grand Conseil de la République et Canton de Genève en 1886, le Poinçon est tout à la fois une garantie de provenance, de bienfacture, de durabilité et de savoir-faire. Indépendant, ce label de qualité sans équivalent a opéré en 2011 une mue fondamentale : la certification ne porte plus désormais uniquement sur le calibre, mais sur le garde-temps dans son ensemble. Une évolution majeure pour cette authentification soutenue de longue date par Vacheron Constantin, qui fait le choix de répondre plus que jamais aux véritables attentes d’une clientèle toujours davantage avertie.

Avec la collection Historiques, Vacheron Constantin entend poursuivre son dialogue privilégié avec les collectionneurs et les passionnés. Dans cette perspective, la nouvelle Toledo 1951 promet d’enchanter le débat.

 

Photo: Montres de luxe - Montre de prestige - Vacheron Constantin ©

 
Reportages - Communiqués - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige - Chroniques internationales << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL