CHRONIQUES INTERNATIONALES - LUXE & PRESTIGE

Photo: Louis Vuitton ©


Louis Vuitton

Collection Hommes Automne-Hiver 2011-12


Pour la collection Louis Vuitton Automne-Hiver 2011-12, le Directeur du Studio Homme Paul Helbers, sous la direction artistique de Marc Jacobs, explore l’élégance ultra simplifiée du style amish et y instille un soupçon d’étrange inspiré par David Lynch. Lorsqu’il décrit cette combinaison unique d’éléments amish et de tonalités lynchéennes, Helbers évoque un «vagabond naïf» découvrant l’Amérique. «Nous sommes revenus à la coupe et à la construction, c’est pourquoi cette collection est presque entièrement noire pour mettre en valeur la ligne et la technique. Les vestes sont sculptées autour du corps, presque comme des boucliers. L’intrigue se noue dans le contraste des matières, comme la gomme mate avec le python métallisé et le velours à grosses côtes décoloré par le soleil, dont l’association inattendue révèle une beauté nouvelle.»

Dans la tradition amish, les boutons sont remplacés par des crochets et oeillets, plus discrets. Les formes sont incurvées et couvrantes, les encolures châles, les manches ont un pli à l’arrière. Lorsque les garçons deviennent adultes, ils empruntent des éléments de la garde-robe de leurs parents. Vestes et manteaux habillés ont des martingales incrustées en soie et en velours. Plutôt que nouées sur le cou, les cravates se portent en ceinture souple sur les vestes et les pantalons, ou enroulées comme des foulards autour du cou. La maille se fait veste, les tissus imitent la maille, ou même le macramé amish. L’impression générale de souplesse est ponctuée de détails précis decoupe. La tradition «mix and match» des amish se manifeste sur des chemises sans col et vestes à empiècements. Le velours côtelé décoloré offre un côté brut aux pantalons larges de grand-père, ou borde des vestes en fourrure de castor délavée. Pour le soir, un veau velours argenté, donne un éclat surréel à un blouson matelassé près du corps, tandis qu’une veste en velours dévoré «Frayed Monogram», dont le motif emblématique de la Maison a été effiloché et rebrodé de sequins, exprime la quintessence du luxe nomade.

Prédominant dans toute la collection, le noir s’anime de flashs Rouge Motel et de contrastes mats et brillants. Même le denim est teint en noir, avec des traces de décoloration peintes à la main le long des coutures et des poches pour un effet «pris dans les phares». Les carreaux fantomatiques et autres motifs floutés, donnent aux manteaux une nouvelle douceur feutrée. Les sacs iconiques sont proposés dans le nouveau cuir Damier Infini, ultra souple et embossé du damier signature. Le Keepall, le Neo-Greenwich et le Porte-Document de Voyage sont ainsi déclinés en Rouge Motel, Gris Glacier et Anthracite.

Outre ce nouveau cuir, des porte-documents, des petites sacoches et des pochettes ornés des serrures originales des malles Louis Vuitton, sont présentés en cuir imprimé éléphant, cuir Nomade souple, toile Monogram ou alligator verni. Les accessoires, montres à cadran masqué, bagues bouquet de roses, gants plissés et épaisses lunettes de soleil noir mat, conjuguent simplicité et mystère lynchéen, tandis que de grosses écharpes en maille remplacent les cravates pour la touche de rusticité amish. Le luxe joue à cache-cache sur les souliers, avec des permutations inattendues de matières qui placent l’alligator à l’intérieur, le renfort en cuir verni à l’extérieur du talon, et laissent les bordures franches pour une semelle épaisse et un effet brut.

Info lecteurs: www.louisvuitton.com

 

Photo: Louis Vuitton ©

 
Reportages - Communiqués - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige - Chroniques internationales << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL