CHRONIQUES INTERNATIONALES - LUXE & PRESTIGE

Photo: Sonia Rykiel © - Vetements de Luxe - Mode Femminine


Sonia Rykiel

Collection Printemps - été 2013


La collection SONIA RYKIEL Printemps-Été 2013 dessinée par April Crichton s’inspire de Kate Bush, héroïne romantique, bohème et moderne, qui affirme sa singularité et son excentricité avec autant de style que d’esprit. Sa fraîcheur se traduit par des tons tendres, poétiques, pastels dominés par un vert Cadillac ou un rose lumière.

Consciente de sa féminité, elle n’hésite pas à dévoiler sa peau en jouant avec les matières, les textures. La maille de coton aux fils flottant ici sur un décolleté en V ou là sur la jambe, laisse le corps s’exprimer avec désinvolture. Le sweat coordonné à une jupe portée au-dessus du genou ou le poncho poids plume s’enfilent en un geste, caressant le corps avec douceur. Un jeu de superposition de tops en maille de coton et lin à effet piqué, noués sur le devant, découvre la taille. Portés avec un pantalon à pans enrobant les hanches, ils définissent une allure décontractée et sophistiquée à la fois. Ainsi, la silhouette joue l’opposition entre des volumes loose, oversize, japonisants comme avec ce sweat en piqué de coton matelassé Cadillac, simplement enfilé sur une chemise en voile de coton et soie au col serti de pierres. Puis, les références au vestiaire masculin font surface ici et là.

D’abord une cravate rebrodée sur une robe chemisier en voile craquant pour un effet trompe-l’oeil, une combipantalon dos nageur, un manteau long brodé écorce, une saharienne en guipure de maille ou encore des vestes inspirées de redingotes, qui donnent du caractère, de la force et de la tension à la silhouette. Les robes à bretelles graphiques brodées de sequins, toujours présentes, sont fluides, souvent longues, construites comme une architecture ondulant autour du corps. Unies, imprimées de fleurs abstraites, ou bicolores, elles se posent sur le corps avec nonchalance. Les rayures, indispensables, s’entrechoquent en patchwork de couleurs et de matières. Aléatoires, elles dessinent le corps d’un trait naïf dans des tonalités parfois douces, parfois électriques, mais toujours lumineuses, rehaussées de fils de lurex.

Le soir, le noir s’impose comme une évidence. La veste, asymétrique, déconstruite, effet smoking, aux épaules masculines, dessinées, se porte ouverte sur un top bustier en satin duchesse, couleur chair, gansé ; elle est associée à un pantalon d’homme, ample et fluide. La silhouette s’enrichit de bracelets et manchettes métallisés, portés comme des sculptures. Les bottes, plates, ouvertes derrière, aux lanières entrelacées apportent une touche soixante, décontractée, mais toujours chic. Les sandales à plateau et talon carré donnent de la hauteur. Cette saison, deux nouvelles lignes de sacs font leur apparition aux côtés d’une pochette portée main. La ligne Grenelle, essentielle, moderne, propose des sacs, dont le fermoir, « Trois serrures », est aussi inattendu que mystérieux. La ligne Mazarine joue les contrastes en confrontant la douceur d’un veau glacé très épuré à la richesse d’une chaîne bijou très ouvragée.

 

Photo: Sonia Rykiel © - Vetements de Luxe - Mode Femminine

 
Reportages - Communiqués - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige - Chroniques internationales << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL