CHRONIQUES INTERNATIONALES - LUXE & PRESTIGE

Photo: Maurice Lacroix © - Montres de luxe - Haute horlogerie


Maurice Lacroix

Masterpiece Collection



Masterpiece Collection - La légitimité horlogère
Parfaite synthèse du savoir-faire de Maurice Lacroix, la collection Masterpiece ancre ses garde-temps dans un XXIème siècle urbain, dynamique et élégant. Fer de lance de la marque, elle s’illustre magistralement dans son interprétation des complications, notamment rétrogrades et indication lunaires, que Maurice Lacroix maîtrise depuis de nombreuses années. Si les Masterpiece se sont plu à évoluer au gré de mécanismes à remontage manuel, elles se sont déclinées l’année dernière pour la première fois avec des calibres automatiques. En 2012, la collection continue de s’étoffer. Elle renoue avec son expertise manuelle en présentant une nouvelle déclinaison de l’incroyable Masterpiece Roue Carrée Seconde. De son côté, la nouvelle Masterpiece Lune Rétrograde poursuit le développement de la ligne avec un nouveau mouvement manufacture à remontage automatique qui répond aux plus hautes exigences de l’horlogerie mécanique traditionnelle. Le design des pièces, moderniste, s’inscrit dans une quête d’innovation symbolisée par le concept publicitaire « Never Stop Moving » adopté par la marque l’année dernière. Si la notion de mouvement s’impose comme un perpétuel credo, celle d’innovation préside également à la conception de chaque garde-temps. Le temps s’impose comme une forme d’expression qui ne souffre aucun compromis.


Masterpiece Roue Carrée Seconde Or Rose - L’ingénierie sublimée par l’or
L’accueil du public et des fins connaisseurs réservé à la désormais célèbre Roue Carrée donne naissance à une extension de la ligne vers un raffinement extrême. En 2010, Maurice Lacroix révolutionnait en effet la mécanique du temps en concevant un engrenage à roue carrée, une première dans l’histoire horlogère, qui outre sa valeur esthétique, inaugurait une façon inédite d’indiquer la course des heures. En 2011, la roue carrée de Maurice Lacroix offrait de nouveaux angles à la ronde du temps en se dédiant aux secondes. Cette année, la Masterpiece Roue Carrée Seconde se pare d’or rose pour mieux souligner le caractère exclusif de son mécanisme d’affichage. Est-il possible de détacher le regard de cette roue à angles droits en perpétuel mouvement ? Difficile tant elle rayonne. Façonnée en or rose, comme d’ailleurs tous les éléments indicatifs du temps, elle se pose sur une platine de mouvement traitée brun noir. Le contraste, frappant, accentue encore l’effet hypnotique de sa ronde anguleuse. Tout comme celui, géométrique, entre les droites et les courbes. L’affichage de la petite seconde prend vie à vue d’oeil selon le rythme vivace et cadencé de la roue carrée ajourée, entraînée par une roue en forme de trèfle. Emboîtant leurs angles et leurs contours avec la même précision que leurs homologues circulaires, les deux engrenages tournent sans discontinuer dans un effet visuel extrêmement dynamique qui rappelle que le temps file avec constance. Heures, minutes et réserve de marche sont gravées à même la platine du mouvement et travaillées or. La boîte en acier de 46 mm de diamètre offre au temps un espace généreux où il peut s’exprimer avec toute l’audace qui le caractérise. L’alternance des décors satinés et polis mettent en valeur ses volumes. Un large fond saphir livre au grand jour le raffinement du mouvement mécanique ML 156, décoré Grand Colimaçon dans la plus pure tradition horlogère suisse. Dédiée à l’excellence, la nouvelle Masterpiece Roue Carrée Seconde Gold incarne l’esprit de la collection. Un esprit où l’ingénierie et l’esthétique conjuguent leur art pour mieux repousser les limites de conception. Résolument masculine, éminemment horlogère, cette nouvelle pièce impose son raffinement poussé à l’extrême tout en confirmant le savoir-faire de la marque. Elle symbolise la sophistication horlogère et rappelle inexorablement le coup de maître de Maurice Lacroix en terme de mécanique d’affichage.

Conçu par l’horloger ingénieur Michel Vermot en collaboration avec la Haute Ecole Arc du Locle, le mécanisme à roue carrée a demandé des années de mise au point. Les profils d’engrenage de roues non circulaires ne pouvant, par définition, être réguliers, la principale difficulté était de parvenir à définir leurs formes de dentures afin d’assurer une transmission d’énergie constante. Les roues ont été réalisées selon la technologie LiGA, un procédé révolutionnaire qui combine les techniques de photolithographie et d’électroformage pour fabriquer des micro-composants de très haute précision et d’une finesse inégalée par les méthodes d’usinage traditionnelles. Ingénieur horloger, Michel Vermot a enseigné pendant 20 ans à la Haute Ecole Arc, située au Locle (Suisse). Spécialiste de l’horlogerie mécanique et électronique, il a géré de nombreux mandats industriels dans le cadre de la HEArc. Il est aujourd’hui responsable du département Développement de mouvements chez Maurice Lacroix.

 

Photo: Maurice Lacroix © - Montres de luxe - Haute horlogerie

 
Reportages - Communiqués - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige - Chroniques internationales << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL