ART & CULTURE - LUXE & PRESTIGE

Photo: Mode Femmes - Luxe - Hampton Bays ©


Hampton Bays

Hampton Bays by Élise Crombez : ode au minimalisme, le luxe en plus


Hampton Bays fête ses 25 printemps avec une collection capsule du top-modèle Élise Crombez. Dire qu’Élise entretient un lien particulier avec Hampton Bays est un euphémisme.

« Lorsque Hampton Bays m’a demandé de concevoir une collection capsule, je n’ai pas hésité un instant, dit Elise. À mes dix-sept ans, au début de ma carrière de mannequin, j’ai tout de suite été le visage de Hampton Bays. C’était ma toute première séance photo à l’étranger. Je me souviens encore toujours de ce lieu fantastique, des collines près de la côte irlandaise. Les images de la campagne ont longtemps trôné sur l’armoire de ma grand-mère. Pouvoir fêter aujourd’hui l’anniversaire de Hampton Bays par une collaboration, c’est vraiment formidable. »

Quel a été le point de départ de la collection ?
« J’ai commencé par un mood board. J’ai un compte Tumblr où je stocke mes inspirations. J’entretiens un lien particulier avec la ‘femme des années 90’. Elle était en quelque sorte mon idéal pendant ma jeunesse et cela m’est toujours resté. Je ne suis pas une cliente facile. Je débourse volontiers un peu plus pour de la qualité, mais pas question de dépenser tout mon budget mensuel à des vêtements, non vraiment, très peu pour moi. À mes yeux, moins, c’est mieux. Je préfère avoir quelques beaux articles que je peux combiner de différentes manières. Je suis une adepte du principe : ‘End your day the way you started it’ (terminez votre journée comme vous l’avez commencée). Le soir, après un bon repas, vous devez pouvoir vous glisser à nouveau dans la tenue que vous portiez l’après-midi pour faire votre shopping. »

Vous retrouvez-vous dans cette collection ?
« Absolument, la collection reflète parfaitement ce que j’aime porter. J’aime un peu moins les couleurs et les imprimés, mais d’autant plus les belles matières, comme le cachemire. J’adore m’emmitoufler par un matin bien froid. La jupe longue avec le pull assorti échancré dans le dos en cachemire sont mes articles favoris. Je trouve ce dos dénudé sexy et la jupe très confortable, chaude et féminine à la fois. Les tenues en laine se déclinent en quatre couleurs unies : blanc, camel, gris et noir. Le noir est une couleur sans histoire, elle est si facile à combiner. Le gris aussi, bien entendu. Pour le reste, la collection comprend également le mythique le T-shirt blanc, dans une belle finition, et deux foulards en soie. »

D’où vous vient cet amour des foulards ?
« Cet amour m’a été transmis par ma mère. Les foulards en soie sont son accessoire favori. Pour elle, ils sont aussi incontournables qu’un rouge à lèvres. Ma tante est artiste et, enfant, je me souviens qu’elle peignait des foulards en soie. Je porte moi aussi des foulards. Ce que je préfère par-dessus tout, c’est relever un simple pull ou un T-shirt avec un foulard coloré. Je porte parfois aussi des foulards dans mes cheveux. Et dans l’avion, je peux douillettement me dissimuler derrière eux. »
« Les foulards évoquent des femmes qui m’ont inspirée dans ma vie. L’un d’entre eux est imprimé d’une photo à la mer de moi et Charlotte Gesquière, prise par Jan Opdekamp. Je trouve de très jolies couleurs sable. Cette photo est très symbolique pour moi. Il y a quelques années, j’ai encore à une reprise travaillé comme modèle pour Hampton Bays, sur cette même plage où j’ai grandi, enfant, et où je vais encore toujours faire mon jogging ou pousser des cris sur un brise-lame lorsque je suis dans le pays.
Le deuxième foulard est imprimé d’une œuvre d’art de mon amie Emily Jean Snyder. J’apprécie les couleurs pour leur beauté et leur fraîcheur. Emily est une femme fantastique, avec un style hors normes. »

Votre style a-t-il changé avec l’âge ?
« Lorsque j’étais coiffée presque chaque jour lors d’une séance photo, je n’avais pas trop envie de faire attention à mon apparence dans mes temps libres. Les années aidant, j’apprécie de plus en plus de me montrer créative avec mon look et de me montrer différente. Je ressors d’anciens articles que j’avais reçus à l’époque de créateurs et j’aime essayer de nouveaux looks. Les vêtements vous permettent d’exprimer votre personnalité ou celle que vous aimeriez avoir. Cela peut changer chaque jour. Grâce à mes vêtements, je peux découvrir chaque facette de ma personnalité. Je trouve par ailleurs inspirant de voir des gens dans des tenues originales. »

Cette collaboration a-t-elle titillé votre créativité ?
« Bien sûr, j’ai entre-temps commencé à travailler des vêtements qui pendent dans mes armoires depuis trop longtemps. J’ai encore bien d’autres projets. Bientôt, je quitterai Los Angeles pour New York. Dès que j’aurai ma Green Card, je me jetterai sur tout ce qui traverse ma route. Peut-être est-ce dans ma nature de passer d’un projet à l’autre. Parfois, je me demande si c’est le métier de mannequin qui m’a ainsi faite ou si c’est ma nature profonde. Qu’y avait-il en premier, la poule ou l’œuf ? »
 
Reportages - Art & Culture - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige en Belgique << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL