CHRONIQUES INTERNATIONALES - LUXE & PRESTIGE

Photo: Montres de luxe Horlogerie de prestige - Girard-Perregaux ©


Girard-Perregaux

La Cat’s Eye Sparkle


L’esthétique de la Cat’s Eye, collection que Girard-Perregaux a dédiée exclusivement aux femmes, a un penchant naturel à transcrire différents univers comme autant de rêves éveillés. La Cat’s Eye Sparkle se présente sous les traits d’une création à la beauté magnétique et sophistiquée. Comme le feu sous la glace, la sensualité affleure du cadran qui marie nacre et diamants dans une osmose limpide. De l’autre côté de ce miroir scintillant, un mouvement mécanique à remontage automatique réalisé dans les règles de l’art de la Maison fait battre le cœur de cette nouvelle venue à l’horizon stylistique puissamment séduisant.

Un paysage de nacre
Est-ce une beauté venue du froid ? La déesse d’un hiver sans fin qui sert de décor à des contes enchantés ? La Cat’s Eye Sparkle semble accueillir un monde qui lui appartient au sein de son boîtier de forme ovale serti de 62 diamants taille brillant. Il compose un cadre des plus séduisants, comme ces tableaux du XVIIIème siècle dont l’ovale était à lui seul un ornement rare et prisé. Dans cet espace joliment clos, la nacre habille le cadran de ses reflets irisés. L’artisan a poli à la main cette matière organique pour accentuer encore la magie de ses couleurs subtiles. Entre toutes, c’est le bleu que Girard-Perregaux a choisi pour les cabochons de nacre, peints à la main dans une nuance délicate qui rappelle celle d’un lac gelé. Alors la nacre devient paysage. Elle capte les tendres oscillations de l’atmosphère autant que la douceur des choses qui nous entourent.

Le serti neige, comme une évidence
Dans des proportions parfaites, un ovale de diamants s’épanouit au centre du cadran, jouant son rôle à part égale avec la nacre alentour. Chaque technique de sertissage sert un propos différent. Le serti neige apporte du mystère à une création car il est empreint d’une part d’aléatoire. L’artisan joaillier réalise le décor directement sur la matière. L’un après l’autre, il va juxtaposer au gré de sa réflexion plus de 200 diamants taille brillant de diamètres différents, jusqu’à recouvrir intégralement la surface en or. Est-ce l’instinct ou l’expérience qui guide sa main ? Nul ne peut savoir, lorsque le sertissage débute, à quoi ressemblera le travail une fois achevé. Sur la Cat’s Eye Sparkle, les diamants blottis l’un contre l’autre, sans qu’aucune griffe ne vienne perturber cette harmonie précieuse, happent le regard qui ne voudrait ne jamais s’en détacher. Chaque cadran nécessite plus de 25 heures de travail et le savoir-faire inspiré d’un artisan qui apporte à chaque pièce un supplément d’âme.

Belle dehors comme dedans
Pour Girard-Perregaux, il ne fait aucun doute que les montres femmes doivent présenter le même degré d’exigence technique que celles que la Maison destine à un public masculin. Ce nouveau modèle est animé par un mouvement à remontage automatique conçu, développé et réalisé par la Manufacture dans la pure tradition horlogère suisse. Le mouvement GP03300-0101 aux 195 composants et doté d’une réserve de marche de 46 heures, se distingue également par ses superbes finitions, Côtes de Genève et perlage sur la platine, vis en acier bleui, masse oscillante à motif tapisserie « GP ».

La Cat’s Eye Sparkle est livrée sur bracelet Alligator bleu nuit qui ajoute encore à l’aura romantique de cette pièce d’exception.
 
Reportages - Communiqués - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige - Chroniques internationales << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL