ART & CULTURE - LUXE & PRESTIGE

Photo: Haute Horlogerie - Vacheron Constantin ©


Vacheron Constantin

EXPOSITION : L’ELEGANCE EN MOUVEMENT


La nouvelle exposition temporaire de la Maison Vacheron Constantin pose un regard sur l’esprit du voyage. Révélant des évolutions esthétiques et techniques majeures au travers de 57 montres issues de sa collection privée, elle témoigne du souci de Vacheron Constantin de concevoir des outils de mesure en écho aux besoins des voyageurs les plus exigeants.
Située au premier étage du bâtiment historique, quai de l’Ile à Genève, l’exposition présente des garde-temps sélectionnés parmi plus de 1’300 objets que compte le fonds privé de la Maison. Leur point commun : garantir une lecture fiable du temps malgré les contraintes des déplacements liées à la conquête du monde. La visite s’ouvre symboliquement sur la malle de François Constantin de 1840 et sur un chronomètre de marine, emblématique des instruments de navigation, rappelant que cet esprit du voyage s’ancre au coeur même de la philosophie de la Maison.

Heure escamotable et double fuseau horaire
Réveil « portefeuille », montres de sac, à volet, montre briquet, le garde-temps, en tant que fidèle compagnon de route, sait se faire escamotable pour pallier à la rudesse des transports de l’époque. Au fil du 20ème siècle, l’affichage ainsi que les mécanismes s’adaptent aux besoins en multipliant les indications, tels les doubles fuseaux horaires et les heures internationales. En se couvrant de matière luminescente, les chiffres et les aiguilles garantissent une lisibilité dans l’obscurité, visible notamment sur la pièce de poche Corps of Engineers USA de 1918.

Étanchéité et anti-magnétisme
La protection des mécanismes contre le magnétisme, l’humidité et la poussière a toujours été un défi majeur. En 1885, la Maison crée un premier modèle conçu pour résister aux perturbations magnétiques par l’intégration de composants en palladium, en or et en bronze. En 1895, elle mentionne une première montre en acier « hermétique ». En 1933, Vacheron Constantin développe une montre-bracelet, dont le fond et la lunette vissés garantissent une résistance à l’eau et à la pression, qui inspirera les montres 222 et Overseas. Les prémisses de la montre dite « sportive » se dessinent. Pour répondre à des besoins toujours plus spécifiques, Vacheron Constantin présente l’imposante montre d’aviateur de 1903, attachée à la cuisse du pilote, ou encore des modèles profilés Driver, de 1939, qui se portent sur la tranche du poignet pour faciliter la lecture du chauffeur.

Acier
La montre communément appelée « sportive » fait réellement son apparition avec l’essor de l’acier à la fin du 19ème siècle et les inventions successives du rustless steel, staybrite® steel et stainless steel au début du 20ème siècle. Plusieurs modèles emblématiques à la lunette crantée et aux bracelets métalliques illustrent cette avancée, des années 1930 aux années 1970, à l’image du Chronomètre Royal de 1975 et de la 222 présentée en 1977 à l’occasion du 222ème anniversaire de la Maison. L’exposition s’achève sur Overseas, devenue une référence, et dont Vacheron Constantin présente en 2016 une nouvelle version, avec un assortiment de nouveaux calibres et un design dont l’élégance casual s’inscrit dans l’esprit du voyage du 21ème siècle.

 

Photo: Haute Horlogerie - Vacheron Constantin ©

 
Reportages - Art & Culture - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige en Belgique << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL