ART & CULTURE - LUXE & PRESTIGE

Photo: Montres de luxe - Circuit de prestige - Rolex ©


Rolex - Daytona

Le temple de la course automobile


Sa conception inédite est entièrement axée sur la vitesse, avec des virages relevés à 31 degrés, soit plus de 10 mètres de dénivelé.

A son inauguration en 1959, le Daytona International Speedway est le circuit le plus rapide des Etats-Unis, et l’un des premiers « Super Speedway » (anneau de vitesse) au monde. De forme tri-ovale, ce stade de 2,5 miles de long (4 km) ne manque pas, aujourd’hui encore, d’impressionner par ses dimensions quiconque pénètre dans son enceinte. Sa conception inédite est entièrement axée sur la vitesse, avec des virages relevés à 31 degrés, soit plus de 10 mètres de dénivelé. Une telle inclinaison permet d’aborder les virages à grande vitesse sans être projeté hors du circuit par la force centrifuge, et offre aux spectateurs une vue complète de la course depuis n’importe quelle place sur les gradins. Mais elle pose des défis majeurs d’ingénierie pour sa construction, notamment pour le revêtement de la surface. L’ingénieur du projet, Charles Moneypenny, développe une technique inédite pour asphalter les virages inclinés du circuit en amarrant les machines de chantier à des buldozers placés en haut des virages pour leur permettre de travailler dans la pente. Cette technique brevetée sera utilisée par la suite pour la construction d’autres circuits.

La conception du Daytona International Speedway est inédite à d’autres égards : dès le départ, son promoteur William France Sr. veut en faire bien plus que le circuit le plus important des courses de NASCAR : une référence au niveau international. Et le moyen d’attirer à Daytona les meilleurs pilotes du monde est d’organiser des courses dans la catégorie considérée alors comme l’élite des sports automobiles : les voitures de sport. Il invente un concept révolutionnaire en construisant un parcours routier à l’intérieur de son gigantesque anneau de vitesse pour accueillir des courses de sport et de motos combinant un tracé classique et un ovale à virages relevés unique au monde.

C’est de ce concept novateur que naît la course qui deviendra la Rolex 24 At Daytona, l’une des courses d’endurance les plus prestigieuses du monde avec les 24 Heures du Mans, et qui valide le statut international du circuit américain. La première édition, sous le nom de Daytona Continental, se tient en 1962, juste un an avant le lancement du Cosmograph Daytona de Rolex. Pratiquement contemporaines, la course et la montre voient bientôt leur destin indissociablement lié.

William France Sr., fondateur du Daytona International Speedway et grand admirateur de Malcolm Campbell, porte lui aussi une montre Rolex. Il apparaît dans une publicité de la marque datant du tout début des années 1960 en mentionnant Rolex comme Montre Officielle du Daytona International Speedway. Dès les premières éditions de la Daytona Continental, le vainqueur gagne, outre le trophée, une montre Rolex. A l’arrivée du Cosmograph, conçu pour les pilotes automobiles, celui-ci devient naturellement la récompense suprême couronnant les vainqueurs. Et pour marquer son lien avec le circuit américain, Rolex nommera bientôt son modèle Cosmograph Daytona.

En 1992, Rolex devient Sponsor Titre des 24 Heures de Daytona, scellant officiellement cette association devenue légendaire. Désormais appelée Rolex 24 At Daytona, la course la plus longue et la plus prestigieuse des Etats-Unis, qui marque l’ouverture de la saison automobile internationale, est connue de tous comme « T he Rolex ». En 2012, cette course mythique célèbre avec faste le 50e anniversaire de sa première édition – un an tout juste avant celui du Cosmograph Daytona en 2013. Une édition anniversaire marquée par une affluence record du public – qui délaisse traditionnellement les gradins pour camper à l’intérieur du vaste espace du circuit dans une ambiance particulièrement festive – et une fin de course épique, qui voit l’équipe victorieuse s’imposer avec une avance de seulement 5 secondes sur ses concurrents au terme de 24 heures de compétition acharnée, décomptées avec précision par l’horloge officielle Rolex près de la ligne d’arrivée. Au final, les concurrents auront parcouru plus de 4300 km, soit l’équivalent de la traversée des Etats-Unis de New York à Los Angeles.

Captivante, spectaculaire et extrêmement exigeante, la Rolex 24 At Daytona est la seule course au monde, avec les 24 Heures du Mans, à tester pendant deux tours d’horloge les limites ultimes de l’homme et de la machine. Aujourd’hui comme hier, les pilotes du monde entier qui y participent – issus aussi bien de la F1, du NASCAR, de l’IndyCar que de l’Endurance – rêvent avant tout de pouvoir un jour porter une Daytona par le seul moyen qui leur vaudra le respect de tous : en la gagnant.

 

Photo: Montres de luxe - Circuit de prestige - Rolex ©

 
Reportages - Art & Culture - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige en Belgique << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL