CHRONIQUES INTERNATIONALES - LUXE & PRESTIGE

Photo: Bijoux de luxe - Collection Panthère de Cartier ©


Cartier

Collection Panthère de Cartier (2)


LE SAVOIR RUGIR
DU DESSIN À LA JOAILLERIE
La réalisation d’une panthère suppose une vision en trois dimensions, une approche sculpturale et anatomique du corps qui dépasse l’ornemental. Chez une panthère, tout est analysé, détaillé : l’espace entre le nez et les yeux, la courbe qui ourle l’œil, la joue bombée mais pas trop au risque de cerner l’œil. Les yeux, leur proportion, leur implantation déterminent le caractère d’une panthère.
Les oreilles ne doivent être ni trop dressées, ni trop couchées, pavées à l’extérieur, polies à l’intérieur. Les pattes, à commencer par le détail de chaque doigt, selon qu’il est ourlé d’un filet, d’un trait de gravure, d’un pavage, sont le fruit d’une longue élaboration.
Les taches contribuent à donner le volume, elles l’accentuent ou le diminuent à la faveur d’un jeu. Plus grosses sur les parties proéminentes de l’animal comme le dos, plus petites sur les flancs jusqu’à disparaître totalement sur le ventre blanc. Leur disposition peut sembler aléatoire ; elle répond pourtant à un ordre précis qui prend en compte notamment la distance entre chacune d’elles et le nombre de diamants qui les sépare ; en déplacer une suppose de toutes les déplacer.
De formes polygones, triangles ou losanges, les taches donnent le rythme, respectent la musculature de l’animal, elles permettent aussi de créer une impression de perspective selon qu’elles sont au premier plan, qu’elles s’allongent sur un deuxième plan, donnant ainsi l’impression d’une fuite, d’un animal en mouvement, de l’avant vers l’arrière.

LE TRAVAIL DU LAPIDAIRE
L’animal est d’abord sculpté dans un bloc de cire verte par un artisan graveur. Cette liberté dans le travail de la matière permet au sculpteur de mieux traduire encore la subtilité ou la puissance d’un mouvement de l’animal.
En effet, un dessin, aussi parfait soit-il, n’autorise qu’une vision plane, donc partielle de l’objet. Un modelage sous forme d’une sculpture en cire moulée et tirée dans le métal permet quant à lui de garder la maîtrise technique et esthétique.
Une cire grâce à laquelle le joaillier peut étudier le jeu des pierres entre elles, quelles couleurs assembler, quel écho découvrir entre elles, dans quel angle de la pierre ?
Cette cire dont le joaillier réalise un moule en métal peut ensuite être sertie de milliers de pierres qui vont s’incruster et modeler les muscles, les pattes, la tête de brillants.
Par tradition, les pierres employées évoluent du saphir aux diamants et onyx pour évoquer le pelage, les émeraudes ou grenats sont utilisés pour les yeux. Ces taches sont taillées une à une à la main par les mains expertes du lapidaire. Chaque tache peut représenter jusqu’à une heure de travail. Chacune est irrégulière pour donner davantage de mouvement et de vie au félin.

LE SERTISSAGE PANTHÈRE
Saisie dans toutes ses attitudes, elle s’élance, rugit, bondit, se dresse… quand elle ne fait pas valoir son orgueilleux pelage de brillants, magistrale interprétation du serti à taches dit « poil » dont Cartier maîtrise le secret de fabrication. Un serti particulièrement adapté au thème de la panthère puisque la pierre est encerclée de minuscules fils d’or rabattus sur la pierre afin de reproduire l’effet du pelage de l’animal.
Un serti inimitable avec une mise à jour en nid d’abeille, un pavage sculpture et des décors d’onyx ou de cabochons de saphirs.
L’art du serti consiste à donner au pavage, en volume, un aspect continu qui souligne, exalte sans l’écraser chaque aspect de l’animal… Le métal s’efface, le mouvement reste.
Pour donner la forme définitive à l’animal, le joaillier assemble par la suite ses multiples articulations. Ces différentes opérations (sculpture, fonte, mise en pierres, sertissage, montage de l’animal articulé) demandent plus d’une année de travail pour certaines pièces.

 

Photo: Bijoux de luxe - Collection Panthère de Cartier ©

 
Reportages - Communiqués - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige - Chroniques internationales << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL