CHRONIQUES INTERNATIONALES - LUXE & PRESTIGE

Photo: Montre de luxe - Haute Horlogerie - Breitling ©


Breitling

Transocean Chronograph 1915


Les 100 ans d’une invention capitale
Il y a un siècle, Breitling créait le premier poussoir de chronographe indépendant. Pour fêter cette innovation majeure, qui allait changer le visage du chronographe, la marque propose une série limitée de son modèle Transocean, avec un nouveau calibre manufacture exclusif et un design inédit réinterprétant le fameux poussoir de 1915.

Les chronographes de poche ne possédaient qu’un seul poussoir, logé dans la couronne, qui assurait successivement les fonctions de mise en marche, arrêt et remise à zéro. En 1915, Breitling – spécialiste des montres techniques – est parmi les toutes premières marques à proposer un chronographe-bracelet. Mais en passant du gousset au poignet, la firme introduit une innovation qui ne passe pas inaperçue. Gaston Breitling (fils du fondateur) a l’idée ingénieuse de séparer plus nettement les fonctions en créant pour les trois commandes de chronographe un poussoir indépendant de la couronne. Soucieux d’ergonomie, il choisit de placer ce poussoir à 2h, là où le pouce ou l’index vient se poser le plus naturellement, que la montre soit au poignet ou tenue dans la paume. En 1923, Breitling perfectionnera ce système en séparant les fonctions de «mise en marche/arrêt», assurées par le poussoir à 2h, de celle de «remise à zéro», activée par le biais de la couronne. Cette innovation brevetée permettra d’additionner plusieurs temps successifs sans devoir remettre les aiguilles à zéro – qu’il s’agisse de chronométrer une compétition sportive, un processus scientifique ou un temps de vol. En 1934, enfin, Breitling achèvera de donner au chronographe son visage moderne en créant le second poussoir indépendant, destiné exclusivement à la remise à zéro. Une invention brevetée rapidement adoptée par toute la concurrence.

Un chronographe monopoussoir avec double roue à colonnes
Pour fêter cette grande date de son histoire, et de l’histoire de l’horlogerie, Breitling a créé la Transocean Chronograph 1915. Loin de se contenter d’une simple réédition du modèle original, la firme a choisi de le réinterpréter sous l’angle technique et esthétique. Le boîtier en acier, conçu dans le style épuré de la collection Transocean, arbore le fameux poussoir à 2h, mais dans une forme redessinée, allongée, intégrée, qui accroît encore la fonctionnalité. Un souci de confort et d’ergonomie que n’aurait pas renié Gaston Breitling. Pour que ce poussoir unique puisse assurer successivement la mise en marche, l’arrêt et la remise à zéro, les horlogers et ingénieurs de Breitling ont développé le nouveau Calibre manufacture B14 à remontage manuel, officiellement certifié chronomètre, avec un système astucieux de double roue à colonnes sur deux étages, actionnée par des commandes de chronographe articulées, elles aussi, sur deux niveaux. Une construction novatrice qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet.

Le cadran argenté deux zones, avec petite seconde et compteur 30 minutes, s’orne de grands chiffres arabes et d’aiguilles bâtons soulignés d’un revêtement luminescent à la teinte patinée. Une touche vintage renforcée par l’ancienne signature Breitling et par le bracelet en acier tressé. Un fond saphir permet d’admirer la construction inédite du mouvement de chronographe monopoussoir, avec la gravure «100e anniversaire 1915-2015». Ce modèle est édité dans une série limitée à 1915 exemplaires. Une pièce de collection pour tous les amoureux du chronographe.

 
Reportages - Communiqués - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige - Chroniques internationales << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL