CHRONIQUES INTERNATIONALES - LUXE & PRESTIGE

Photo: Montres prestige - Horlogerie - Luxe - Blancpain ©


Blancpain

Les ateliers Métiers d’Art rendent hommage à la Suisse


Blancpain et ses Métiers d’Art présentent une nouvelle pièce unique, réalisée en or et en shakudō, un alliage cher à la marque, qui illustre un combat de reines devant l’emblématique Matterhorn.

Ces vaches du Val d’Hérens font partie du patrimoine helvétique depuis 1861. Leurs ancêtres étaient déjà présentes en Valais en 3’000 av. J.-C.. Grace à leur robustesse et leurs courtes pattes, ces animaux sont capables de grimper à plus de 3’000 mètres et sont surtout connues pour leurs traditionnels combats qui ont lieu chaque année au printemps lors de la montée à l’alpage. Ces bovins, au tempérament vif et combatif, s’affrontent afin d’établir une hiérarchie au sein du troupeau en se poussant avec la tête et les cornes. La vache est déclarée vainqueur lorsque son adversaire se détourne ou refuse le combat en signe de soumission. A la fin de cet affrontement, la « reine » du troupeau est ainsi désignée. Ce statut lui permet de mener le troupeau dans les pâturages en quête d’abondance. Sur le cadran, Blancpain rend hommage à un autre emblème national : le mythique Matterhorn. Du haut de ses 4’478 mètres, c’est la montagne la plus connue de Suisse, notamment dû à son aspect pyramidal, et dont l’ascension reste un symbole pour les alpinistes du monde entier.

Shakudō et rokushō
Le shakudō est un alliage fait d’or et de cuivre. Il était utilisé à l’époque pour réaliser entre autres les gardes des sabres, des objets décoratifs ou encore des bijoux. Les artisans décoraient le shakudō en le gravant et en ajoutant des ornements. Sur ce nouveau garde-temps signé Blancpain, les appliques représentant un combat de reines sont réalisées en or et gravées à la main. Celles-ci sont fixées sur le cadran en shakudō et maintenues en place par des tenons. Une fois fixées ensembles, ces trois pièces qui composent le cadran, sont patinées avec le rokushō. Ce dernier est un bain de sels de cuivre dans lequel le cadran est plongé. Selon le nombre et la durée de passages de la pièce dans le bain, sa teinte varie en intensité et en reflets. Ainsi, chaque nuance et effet de profondeur des garde-temps varient en fonction de la sensibilité du graveur et de sa manière d’utiliser le rokushō. Le logo Blancpain et le Matterhorn sont gravés à la main sur le cadran en shakudō par un maître artisan de Blancpain qui travaille avec des outils d’une extrême précision.

Le collier des vaches est en or jaune. Celui-ci est intégré à l’applique de la vache qui est en or rouge par damasquinage. Cette technique consiste à creuser une cavité dans l’applique qui sera comblée par un autre métal, dans ce cas l’or jaune. Ce dernier est ensuite minutieusement martelé dans sa cavité afin de l’étendre et unifier ainsi la surface de l’applique qui sera gravée et polie à la main également.

Le mouvement
La nouvelle pièce unique signée Blancpain ne se distingue pas uniquement à travers son esthétisme mais également par sa technicité. Ce garde-temps de 42 mm de diamètre est muni du calibre à remontage manuel 13R3A. Sur cette pièce, l’affichage de l’indicateur de la réserve de marche se positionne sur le côté pont de la pièce, visible au travers du fond saphir. Le mouvement bénéficie d’une réserve de marche de 8 jours ainsi que d’une architecture dictée par trois barillets montés en série qui s’arment et se désarment successivement. Le deuxième prend le relais du premier avant que la force de celui-ci ne faiblisse, de même pour le troisième. Ce fonctionnement garantit ainsi la précision du mouvement.

 

Photo: Montres prestige - Horlogerie - Luxe - Blancpain ©

 
Reportages - Communiqués - Mise en ligne par PrestigeGuide : Le Luxe & le Prestige - Chroniques internationales << Page précédente
PLAN DU SITE I PROFESSIONNELS I ANNONCEURS I CONTACTER LA TEAM l JOBS l MENTIONS LEGALES I ESPACE PROFESSIONNEL